Competence_Confiance_morphopsychologie

Visage : vous pouvez sembler plus digne de confiance, mais pas plus compétent

« Avoir un visage d’ange » est une expression largement utilisée dans la langue française. Décrire ainsi une personne constitue-t-il en soi une preuve de la confiance que l’on peut lui accorder ? Réponse courte : non, ce n’est pas le cas. En revanche, et c’est peut-être là le plus inquiétant, de nouvelles études ont montré que nous pouvions jouer sur des propriétés dynamiques de notre visage pour être perçu comme plus digne de confiance. Rien de tel, en revanche, concernant la perception de nos compétences, qui dépendrait quant à elle de caractéristiques statiques de notre visage. Tour d’horizon de ces nouvelles recherches, aux applications insoupçonnées allant des entretiens de recrutement aux procès de cour d’assises.

Peut-on avoir l’air plus digne de confiance ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la réponse à cette question est « oui ». Des études menées par des psychologues de l’université NYU et du Connecticut (Hehman, Flake & Freeman, 2015) ont ainsi montré que le jugement de confiance est en partie fondé sur la musculature dynamique du visage, qui peut donc être altérée à notre avantage pour dégager une expression plus joyeuse, jugée plus digne de confiance.

Si vous regardez l’image extraite de l’étude (en tête d’article), vous pourrez ainsi constater que même un visage neutre, mais ressemblant à une expression légère de colère du fait de la morphologie de ses sourcils tournés vers le bas (1ère ligne, tout à gauche), suffit pour paraître moins digne de confiance.

A l’inverse, un visage globalement neutre aux attributs ressemblant à un visage joyeux (léger sourire, sourcil relevés) suffit à transmettre l’image d’une personne davantage digne de confiance.

Suivant votre relation avec un observateur, vous pouvez donc adopter une expression faciale vous permettant de paraître plus ou moins digne de confiance à ses yeux. Toutes choses égales par ailleurs.

Peut-on paraître plus compétent ?

Si l’on en croit les études menées par le groupe de chercheurs de l’université de NYU, il serait en revanche beaucoup plus difficile de duper ses interlocuteurs pour paraître plus compétent. D’après ces recherches, publiées dans le Personality and Social Psychology Bulletin, les signes transmettant l’impression de compétence et de qualification dépendraient cette fois-ci de caractéristiques « statiques » du visage, sur lesquels, donc, nous n’avons aucune emprise.

Plus précisément, c’est à la largeur d’un visage, que de précédentes études avait d’ailleurs associées aux aptitudes physiques et à la quantité de testostérone d’un individu, que l’on jugerait des compétences de quelqu’un.

Jonathan Freeman, professeur-assistant au département de Psychologie de l’université NYU, et l’un des auteurs de cette étude, résume ces résultats de la manière suivante : « nos résultats montrent que les signaux faciaux transmettant le fait que vous soyez digne de confiance sont malléables, tandis que ceux transmettant le fait que vous soyez compétent le sont significativement moins ».

Alors la prochaine fois que vous voulez obtenir la confiance de quelqu’un, commencez tout simplement par adopter un visage souriant.

Référence :

Hehman, E., Flake, J., & Freeman, J. (2015). Static and Dynamic Facial Cues Differentially Affect the Consistency of Social Evaluations. Personality And Social Psychology Bulletin, 41(8), 1123-1134. http://dx.doi.org/10.1177/0146167215591495

Crédit photo : Jonathan Freeman and Eric Hehman.

Vous avez aimé cet article ? Notez le 5 étoiles
( Total : 2 vote(s) - Moyenne : 5/5 )
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •